Partenaires

CNRS Ecole pratique des hautes études
Université Paris 1 Université d'Aix-Marseille



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Les revues > Systèmes de pensée en Afrique noire > n°18 Éprouver l’initiation

Création de l’Institut des mondes africains (IMAF)

L’Institut des mondes africains (IMAF) a été créé au 1er janvier 2014, par la fusion de trois laboratoires : le Centre d’études des mondes africains (CEMAf), le Centre d’études africaines (CEAf) et le Centre d’histoire sociale de l’islam méditerranéen (CHSIM).
Le site internet de l’IMAF prend le relai de celui du CEMAf, qui n’est plus mis à jour.

Lire la suite


n°18 Éprouver l’initiation










Éprouver l’initiation
Michael Houseman

Michael Houseman : Présentation
Aurélie Troy : Les pagnes des circoncis. Séparation et émotions dans les rites d’initiation seereer (Hireena, Sénégal)
David Berliner : Transmettre la peur et la fascination. Mémoire d’une interaction initiatique en pays bulongic (République de Guinée)
Julien Bonhomme : Des pleurs ou des coups. Affects et relations dans l’initiation au bwete misoko (Gabon)
Odile Journet-Diallo : L’initiation mise en dérision
Marianne Lemaire : Le doute et la douleur. Initiations et affects en pays sénoufo (Côte d’Ivoire)
Martin Holbraad : Relationships in motion : oracular recruitment and ontological definition in Cuban Ifá cults

- Présentation
- Résumés
- Summaries

Présentation n°18

Privilégier les dimensions affectives du processus initiatique : telle a été la proposition de l’argumentaire distribué en vue de ce numéro de la revue Systèmes de pensée en Afrique noire. Les contributeurs étaient invités à explorer les contours et les ressorts des rites d’initiation en mettant l’accent moins sur les fonctions qu’on peut leur reconnaître ou sur les idées-valeurs qu’ils véhiculent, que sur les expériences émotionnelles qu’ils font advenir. Pour reprendre la formule de F. Berthomé, il s’agissait d’envisager le contexte initiatique non seulement « du point de vue d’un agir spécifique  », mais surtout « du point de vue d’un pâtir spécifique  ». D’où l’intitulé : Éprouver l’initiation. Une première partie de cette présentation propose un certain nombre de réflexions générales sur la place des émotions dans les performances rituelles, sur l’expérience initiatique et ses liens avec l’apprentissage et la métamorphose, et sur les phénomènes de secret et de violence qu’intègre l’initiation. Dans un second temps, les contributions du numéro sont présentées et commentées à la lumière de ces réflexions. LIRE LA SUITE

PDF - 198.9 ko
Présentation 18

Résumés n°18
- Aurélie Troy : « Les pagnes des circoncis. Séparation et émotions dans les rites d’initiation seereer (Hireena, Sénégal) »,Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 41-104.

Les rites préliminaires de l’initiation masculine des Seereer du Hireena au Sénégal sont envisagés sous plusieurs angles : relationnel, émotionnel et matériel. L’analyse des états affectifs rendus visibles lorsque les novices sont emmenés en brousse passe nécessairement par la prise en considération des différents points de vue que les participants ont sur l’action. Les pagnes blancs, qui cachent les postulants et les révèlent à la fois, apparaissent déterminants dans les jeux de regards et de dissimulation qui se mettent alors en place. L’examen du cheminement qu’effectuent ces textiles dans ce rituel masculin met en évidence le travail des femmes qui lui est nécessaire. Ainsi, par le truchement de cet objet féminin qu’est le pagne, ce texte montre comment les rites de séparation transforment d’emblée le lien maternel et rendent déjà efficace en soi cette première étape d’un ensemble complexe de rites.

Mots-clés : initiation masculine - tissus - rites de passage - séparation - relation mère/fils - émotions - Seereer - Serer - Sénégal.

- David Berliner : « Transmettre la peur et la fascination. Mémoire d’une interaction initiatique en pays bulongic (République de Guinée) », ,Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 105-131.

À Monchon, un village bulongic aujourd’hui islamisé, la « circoncision de 1954 » fut la dernière initiation masculine. Les vieillards qui ont vécu cet événement clament être « les derniers Bulongic ». Pourtant, le pays bulongic reste héritier de son passé religieux, fait d’initiations, d’entités invisibles, de forêts sacrées et de secrets. L’auteur propose d’explorer le devenir historique d’une société d’initiation et de montrer quel genre de mémoire elle peut mettre en jeu dans le tissu des interactions villageoises aujourd’hui. Dans une société plus que jamais gérontocratique, les vieux initiés continuent à faire usage de leur pouvoir d’intimidation sur les jeunes du village, et à produire une fiction de type initiatique.

Mots-clés : transmission religieuse - secret - initiation - relation père/ fils - République de Guinée.

- Julien Bonhomme : « Des pleurs et des coups. Affects et relations dans l’initiation au bwete misoko (Gabon) », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 133-163.

Cet article analyse l’expression des affects au cours de l’initiation au Bwete Misoko, un rite gabonais reposant sur l’ingestion d’une plante hallucinogène. Ces affects ne sont envisagés ni comme des sentiments privés, ni comme des signes publics conventionnels, mais d’abord comme les produits émergents d’interactions entre agents. Au cours du processus initiatique, la transformation des relations asymétriques entre le sorcier et sa victime, le devin et son patient, l’initié et l’initiateur permet en effet la conversion d’un affect passif en un affect actif. L’auteur propose ainsi une réflexion sur le mode d’articulation entre relations et affects au sein du rite initiatique, ainsi que sur les ressorts de l’efficacité rituelle.

Mots-clés : initiation - interaction - émotion - guérison - divination - vision - sorcellerie - Gabon.

- Odile Journet-Diallo : « L’initiation mise en dérision », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 165-192.

En pays jóola (sud du Sénégal, nord de la Guinée-Bissau), les femmes dont l’union reste stérile ou dont les enfants meurent prématurément sont soumises à un long rituel qui emprunte la forme d’une initiation mais s’en distingue par son caractère largement public et spectaculaire. La manière paradoxale dont s’articulent, sur fond d’un drame individuel, brimades, humiliations et comportements de bouffonnerie obligés invite à réfléchir sur les ressorts d’un rite qui a pour particularité de caricaturer ses propres procédés au moment même où il les met en actes.

Mots-clés : Jóola - stérilité - deuil - bouffonnerie - Guinée-Bissau - Sénégal.

- Marianne Lemaire : « Le doute et la douleur. Initiations et affects en pays sénoufo (Côte d’Ivoire) », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 193-218.

Les novices des deux principales initiations sénoufo n’expérimentent pas la même souffrance. Les impétrants de l’initiation au poro endurent une souffrance principalement physique, l’impétrante du sandogi est soumise à une souffrance essentiellement morale, qui prend la forme d’un doute sur l’authenticité de son élection. Ce doute est la marque distinctive d’une initiation qui, contrairement à l’initiation obligatoire au poro, recrute ses membres par voie d’élection. Mais la présence du doute au coeur de l’initiation au sandogi tient également à ce qu’elle est une initiation féminine. De même que la souffrance physique participe à la transformation radicale que les initiations masculines prévoient pour leurs novices, la souffrance morale favorise la transformation dont les initiations féminines semblent faire le projet.

Mots-clés : doute - souffrance - initiation féminine/masculine - élection - Sénoufo - Côte d’Ivoire.

- Martin Holbraad : « Rapports en mouvement : élection oraculaire et définition ontologique dans le culte d’Ifá à Cuba », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 219-264.

À partir d’une ethnographie de terrain parmi les initiés au culte de divination masculine d’Ifá à La Havane, un problème classique en anthropologie est abordé : que veulent dire les praticiens quand ils affirment que l’initiation les transforme ? En se penchant sur la façon dont la divination fait sentir aux néophytes qu’ils sont « appelés », on constate que cette initiation permet une accumulation de rapports avec des déités et avec d’autres initiés. Ces rapports sont internes au sens où ils concernent la définition du néophyte en tant que personne. Pour que cette idée ne paraisse pas comme une absurdité du point de vue logique, il faut reconsidérer en profondeur une série de présupposés concernant la nature de cette transformation et les notions d’obligation et de personne.

Mots-clés : initiation - divination - notion de personne - culte d’Ifá - Cuba.

IMPRIMER les résumés français/anglais au format PDF (extraits du numéro 18)

PDF - 55.8 ko
Résumés 18

Summaries n°18

- Aurélie Troy : « Loincloths of the circumcised : separation and emotions in Seereer initiation (Hireena, Senegal) », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 41-104. The preliminary rites in the initiation of Seereer Hireena boys (Senegal) are examined from several angles : relational, emotional and material. Analyzing affects, visible when neophytes are led into the wilderness, must take into consideration participants’ varied points of views. White loincloths, which both « hide » and « reveal » neophytes, are decisive in the interplay of glances and dissimulation. The uses made of these textiles during male initiation shed light on the work of women, a necessary part of the ritual. Owing to the display and use of loincloths, a feminine object loaded with affects, we see how these rites of separation transform the maternal bond, thus proving the effectiveness of this first phase in a complex ritual.

Key words : Male initiation - textiles - rites of passage - separation - mother/son relationship - emotions - Seereer - Serer - Senegal.

- David Berliner : « Bequeathing fear and fascination : the memory of initiation among the Bulongic (Guinea) », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 105-131. In Monchon, a now Islamicized Bulongic village, the « circumcision of 1954 » was the last male initiation ceremony. Nevertheless, the Bulongic have inherited their religious past, with its initiations, invisible forces, sacred groves and secrets. Old men who took part in this ceremony claim to be the « last Bulongic ». The evolution of an initiatory society is explored, along with the memory of it in the web of interactions between villagers nowadays. In a society more « gerontocratic » than ever, old initiates continue using their power of intimidation over young people in the village and thus construct a fiction of an initiatory sort.

Key words : religious transmission - secret - initiation - father/son relationship - Guinea.

- Julien Bonhomme : « Tears and shocks. Affects and relations during initiation to the bwete misoko (Gabon) », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 133-163.

How are affects expressed during initiation to the Bwete Misoko, a rite in Gabon based on ingesting a hallucinogenic plant ? Affects are taken to be neither private feelings nor conventional public signals. Instead, they are seen as coming out of interactions between agents. During the initiatory process, transforming asymmetrical relations between sorcerer and victim, diviner and patient, neophyte and initiator, allows for turning a passive affect into an active one. How are relations and affects articulated during initiatory rites ? What account for the ceremony’s effectiveness ?

Key words : initiation - interaction - affects - healing - divination - vision - witchcraft - Gabon.

- Odile Journet-Diallo : « Making a mockery of initiation », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 165-192.

Among the Dyola (southern Senegal, northern Guinea-Bissau), women who remain sterile or whose children die very young undergo a long ritual that, though taking the form of initiation, stands apart owing to its rather public staging. The paradoxical portrayal, against the backdrop of a personal drama, of acts of taunting, bullying, humiliation and buffoonery raises questions about the underpinnings of a ceremony that mocks its own procedures even as it enacts them.

Key words : Dyola - female sterility - grief - buffoonery - Guinea- Bissau - Senegal.

- Marianne Lemaire : « Doubt and pain : initiations and affects among the Senufo (Ivory Coast) », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 193-218.

Persons undergoing the two major Senufo initiations do not experience the same suffering. Initiates to the poro endure a mainly physical suffering, whereas initiates to the sandogi are subject to a mainly moral suffering that consists of doubts about the authenticity of being chosen to become an initiate. These doubts, at the very heart of the sandogi, are the distinctive mark of an initiation that, unlike the compulsory, collective initiation to the poro, recruits members by choosing them. They are also related to the fact that the initiates are women. Just as physical suffering enters into the radical transformation that young male initiates are to experience, this moral suffering fosters the changes that are in line with what seems to be the objective of women’s initiation.

Key words : doubt - suffering - men’s/women’s initiation - election - Ivory Coast.

- Martin Holbraad : « Relationships in motion : oracular recruitment and ontological definition in Cuban Ifá cults », Systèmes de pensée en Afrique noire 18, 2008, pp. 219-264.

Based on ethnographic fieldwork in Havana among initiates of the male diviner-cult of Ifá, this paper addresses the classical anthropological conundrum of how to make sense of practitioners’ contention that initiation transforms them into « new people ». Taking into account the role of divination in « calling » neophytes, it is shown that Ifá initiation involves an accumulation of relationships with deities and fellow initiates that are « internal » in the sense that they pertain to the very definition of the neophyte as a person. It is argued that for such a notion not to appear logically absurd (« apparently irrational ») it is necessary to revise radically a series of analytical assumptions regarding the nature of change, obligation and personhood.

Key words : initiation - divination - notion of person - Ifá cult - Cuba.

IMPRIMER les résumés français/anglais au format PDF (extraits du numéro 18)

PDF - 55.8 ko
Résumés 18