Partenaires

CNRS Ecole pratique des hautes études
Université Paris 1 Université d'Aix-Marseille



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Les publications > 2010 > Le Blasphème en procès. L’Église et la mosquée contre les libertés : 1984-2009

Création de l’Institut des mondes africains (IMAF)

L’Institut des mondes africains (IMAF) a été créé au 1er janvier 2014, par la fusion de trois laboratoires : le Centre d’études des mondes africains (CEMAf), le Centre d’études africaines (CEAf) et le Centre d’histoire sociale de l’islam méditerranéen (CHSIM).
Le site internet de l’IMAF prend le relai de celui du CEMAf, qui n’est plus mis à jour.

Lire la suite


Le Blasphème en procès. L’Église et la mosquée contre les libertés : 1984-2009

Par Jean Boulègue (Centre d’études des mondes africains (CEMAf, Université Paris-I)
Paris, Nova éditions, janvier 2010, 211 pages.

La couverture médiatique de certaines violences intégristes, principalement musulmanes, suscitées par des propos ou des images jugés blasphématoires ne doit pas masquer une action plus discrète, mais aussi plus constante et plus puissante, menée contre la liberté d’expression en matière religieuse : de 1984 à 2009, pas moins de vingt procès ont été intentés, devant les tribunaux de la France laïque, pour injure ou diffamation envers une religion. Dans dix-huit cas il s’agissait du catholicisme, dans les deux autres de l’islam. L’offensive a été déclenchée par l’extrême droite catholique. Le premier procès, qui visait l’affiche du film Ave Maria, en 1984, a été intenté sous l’égide de Mgr Lefebvre. Puis les associations intégristes ont été soutenues et relayées par l’épiscopat. Les associations musulmanes sont venues prendre place dans ce débat qui a révélé, au-delà des intégrismes, la convergence et la solidarité des conservatismes religieux.